2006.03.25 – C’est comment tout a commencé: L’hiver en Bucegi

Faites attention! Ceci est un article que j’ai traduit pour pratiquer la langue français! Je suis désolée pour les erreurs que j’ai fait et je vous remercie si vous m’aidez à les corriger. 😉

La période: Le 25-26 Mars 2006 (un weekend)
L’itinéraire: Busteni – Gura Diham – Poiana Izvoarelor – Pichetul Rosu – La Prepeleac – Malaiesti – Hornul Mare a Malaiestiului – Aiguille Omu – Babele – Busteni
Les participants: moi, mon ami Codrin et un groupe de 19 autres personnes.

Des SOUVENIRS

Je n’avais aucune idée de ce que la montagne était, mais je voulais vraiment y aller! Mon problème était que je ne connaissais personne qui aurait pu m’accompagner …

La première année de collége, j’ai découvert l’ordinateur et à la fois j’ai fait connaissance avec Mr Google qui est devenu mon meilleur ami. La troisieme année de collége, la situation étant désespérée, j’ai pensé que:
– Je suis une personne qui veut aller à la montagne! Et pourquoi je n’y arrive pas? Parce que je ne connais personne qui pourrait m’accompagner! Mais suis-je la seule dans toute la Roumanie qui veux aller à la montagne et qui a ce problème? Bien sûr que non!

… Je me suis mis à cercher sur Internet en utilisent Google …

J’ai trouvé un article sur le site Carpati.org qui avait été publié par Mr Nae. L’article contenait une proposition d’aller à la montagne et était adressé aux débutants. Il y avait aussi les détails de la route: la date, la description, l’équipement requis.

– Les guêtres, qu’est-ce que c’est? Je cherche sur Google!
– Le piolet, qu’est-ce que c’est? Je cherche sur Google! J’ai besoin de voir une photo pour mieux comprendre! Mais c’est une folie! Nous allons à la chasse ou quoi? :))
– Des bâtons téléscopiques, la cape de pluie, des crampons …

Je continue à chercher sur Google et à lire sur le sujet d’équipement jusqu’à en perdre patience …

J’étais déçue que dans la liste d’équipement requis il y avait des objets dont je n’avais jamais entendu parler et je n’avais donc presque rien. 🙁 Je n’avais même pas de gants!

– Mais voilà que ça sera dans 2 semaines, le 25 Mars. 🙁 Et je n’avais pas d’argent pour l’équipement. Je n’avais même pas d’argent pour “un pipi dans le centre de la vile”. 🙁 (En Roumanie on paie pour utiliser les toiletes publiques)

Je me fais un compte et me connecte sur le website Carpati.org et ensuite je décide de contacter Mr Nae en m’entendent à un refus catégorique … je n’avais rien à perdre!

“Bonjour, je m’appelle … je veux venir avec vous à la montagne le 25 Mars mais je n’ai pas beaucoup d’équipement: au lieu de la cape de pluie je vais prendre un sac en plastique pour le mettre sur ma tête; pour les batons téléscopiques je peux m’en procurer dans la forêt; à l’égard des guêtres, j’ai un costume de sky qui va me protéger de la neige … etc.

Mon numéro …

Je vous remercie d’avance pour votre compréhension.”

J’avais beaucoup d’imagination: une solution pour remplacer chaque pièce d’équipement. Maintenant cette histoire me donne envie de rire. 🙂

Mr Nae m’a appellé au téléphone après seulement 15 minutes en me rassurant qu’il n’y avait aucun problème …
– Viens à la montagne! Nous sommes un grand groupe! Laisse tomber l’équipement! Nous allons trouver un moyen pour nous débrouiller!

Pendant une semaine et demi j’ai été en extase en attendant que le temps coule, en comptant le jours à reculons, en suivant les commentaires sur Carpati.org …

Je portais une reconnaissance particulière à ceux qui m’avaient appelée: je voulais leur faire confiance et j’arrivais à lui faire confiance malgré les messages malveillants apparus sur le forum. 🙂

J’ai également pris l’initiative de parler avec ceux de Bucharest pour changer le lieu de rencontre à la Gare du Nord au lieu de Busteni.

En suite, pour me préparer, je m’ai acheté des guêtres et je je me suis procurée des gants (promotion au shampooing). 😀

Il est temps de départ

Avec beaucoup d’émotions je suis arrivée à la Gare du Nord pour le train omnibus de 16h15. J’ai fait connaissance avec certains des participants que j’allais rencontrer sur la montagne très souvent: Cristi, Mike, Corina, Ionut, Razvan si Lavinia!

Je n’ai pas la tendance à être trop bavarde quand je suis au milieu de gens que je ne connais pas du tout mais Cristi, Mike et Corina qui étaient des amis ont maintenu l’atmosphère. 🙂

Ils me regardaient bizarrement et maintenant je sais pourquoi! Je ressemblais parfaitement à une touriste sans experience: combinaison turquoise de ski, bottes de ville, de longs ongles fraîchement peints … Qu’est-ce à dire?!

Codrin et moi dans le train omnibus

Bucegi Iarna 2006

Cristi …

Bucegi Iarna 2006

Nous sommes arrivés à la gare de Busteni: beaucoup de monde! Ensuite je fais connaissance avec Mr Nae qui me serre la main et me dit quelque chose d’encourageant.

Il y a tout le monde? Allons-nous en!

Tous étaient des étrangers et, par conséquent, il essayait de se partager entre tous et parler un peu avec chacun. Sur le chemin il ne cessait pas de parler de montagne, de nous montrer des crêtes, des sommets, des fissures … Je veux avouer que je ne comprenais pas grand chose parce qu’il me manquais le vocabulaire de base de montagne. 🙂

Pour moi, Mr Nae semblait une vraie encyclopédie -comment un homme peut savoir tant de sommets, aiguilles, vallées?! A cette époque, il semblait que c’était impossible!

Nae était une sorte d’immortel parmi les mortels: on le respectait, on attendait des réponses de lui, on était prêts à faire tout ce que Mr Nae disait sans y penser deux fois. Pour moi c’était la même chose: j’avais une confiance absolue en lui!

J’étais sur la montagne marchant le long de la route forestière à travers la neige, je ne savais pas où j’allais, je n’avais pas consulté de carte, je n’avais pas étudié la route … je marchais dans les traces des autres sans me rendre compte des signes de route.

Je regardais autour de moi et mon coeur sautait de joie parce que j’etais entourée de gens comme moi!!!

Le temps s’était comprimé dans mon esprit! En un rien de temps nous arrivons à la cabane Gura Diham. Nous prenons une pause et on se met les guêtres. On commence à montrer la Pente d’Idiot. Certains avancent rapidement, certains restent fatigués après …

Mr Nae décide: Le plus faible nous donne le rythme!!

Il nous regarde, Lavinia et moi …
– Aretez-vous! Lavinia, passe en avant!

Je pousse un soupir de soulagement: je n’étais pas la plus faible! Mr Nae marche à côtè de Lavinia et lui enseigne la leçon à voix haute pour que tout le monde l’entende:
– Tout les dix pas tu dois prendre une pause de dix secondes! Respire, n’oublie pas de respirer! Un, deux, …, dix et … pause! Allez! Un, deux …

C’est comme ça qu’il avait realisé un rythme de marche acceptable pour tous. Pour certains l’effort n’était pas très élevé, de sorte qu’ils étaient capables de causer, de prendre des photos, de rester en arrière … Oui, moi aussi, j’ai pris de photos et j’ai regardé autour de moi!
– Regardez autour de vous, admirez le paysage! Arrêtez-vous lorsque vous regardez autour de vous parce que la montagne n’est pas une blague! – Mr Nae nous enseigne. Moi, comme un bon élève, j’absorbais chaque mot en essayant de ne pas manquer une leçon de montagne et même dans la minute suivante je me mettais à exercer.

Nous arrivons à la Poiana Izvoarelor

Bucegi Iarna 2006

Ici, on prend un pause plus longue (de 30 minutes): on boit du thé, on mange de la soupe …

Dans nontre groupe il y avait des personnes qui sentaient la fatigue:

– Mr Nae, encore plus loin?
– Encore un peu plus!

Mr Nae nous montre les aiguilles du Morar … 😉

Bucegi Iarna 2006

Une bonne photo de Ionut. 😉

Bucegi Iarna 2006

Nous allons de l’avant, encouragés qu’il n’y a plus beaucoup jusqu’à la Malaiesti où nous allions dormir. 🙂
La question “Encore plus loin?” a continué à se produire à un intervalle régulier mais il y avait la même réponse jusqu’à ce que nous avons commencé à nous moquer de tout le mal!

Bucegi Iarna 2006

J’avais reçu pour Noël un appareil photo et j’étais très heureuse en l’utilisant! Et voilà comment je prends une photo de Postavaru sans même le savoir …

Bucegi Iarna 2006

J’étais toujours l’avant-dernière parce que Ionut ne me permettait pas d’être la dernière. Je n’aimais pas me tenir derrière quelqu’un parce que j’amais voir l’ensemble du panorama … C’est à cause de cela que Mr Nae pensait que j’étais fatiguée et qu’il devrait ralentir le rythme de la marche. 🙂

Bucegi Iarna 2006

Faites attention de ne pas tomber dans l’eau!

Bucegi Iarna 2006

Bien que je n’aime pas qu’on pense que je marche mal, je ne me hâtais pas parce que très souvent il y avait des encombrements et je devais attendre et j’avais froid … Je préférais aller lentement, en continu et sans prendre de pauses. 🙂

Bucegi Iarna 2006

Mr Nae nous montrait les montagnes et les crêtes et nous disait: – C’est là que nous allons aller cet été! … comme je ne voulais pas manquer ces sorties à la montagne dont il nous disait!! Je vivais un rêve et Mr Nea était mon espoir pour l’avenir sur les montagnes!

Bucegi Iarna 2006

Très belle Postavarul, n’est ce pas?! 🙂

Bucegi Iarna 2006

Sur notre chemin, nous rencontrons un point de belvédère! 🙂

Bucegi Iarna 2006

Nous sommes arrivés au chalet Malaiesti au coucher du soleil. Mr Nae avait fait une réservation pour nous… 🙂

Bucegi Iarna 2006

Je n’étais pas habituée à me réveiller si tôt de bon matin ni à faire tant d’effort physique et en plus le froid et l’humidité m’avaient fatiguée. Les autres sont restés plus longtemps à boire de la bière et à causer mais je me suis couchée de bonne heure. 🙂

Nous nous sommes réveillés le matin vers 5h00 et nous sommes parti à 5h30-6h00 vers Hornul Mare. Le plan était de quitter le chalet assez tôt quand la neige était encore gelé pour marcher en toute sécurité.

Ionut … en mesurant la couche de neige 🙂 (en fait, il essayait de prendre une image artistique 😉 )

Bucegi Iarna 2006

On pouvait voir à la gauche la Petite Cheminée (Hornul Mic) et à la droite la Grande Cheminée (Hornul Mare). Nous étions témoins d’un spectacle incroyable et je ne pouvais pas cesser de regarder autour de moi … C’était un rêve! Ensuite le réveil du soleil, la neige qui devient de plus en plus blanche, la fraîcheur du petit matin … tout était fantastique! Je rêvais, rêvais, rêvais! Et j’essayais de tout prendre dans des photos.

Bucegi Iarna 2006

Avant d’entrer dans la Grande Cheminée, Mr Nae nous a enseigné comment utiliser le piolet ou les batons télescopique en cas de chute. Uh, je pense que je ne suis pas parvenue à comprendre ce truc mais peu m’imporais à ce moment! J’étais dans mon propre monde! Mr Nae nous enseignait comment marcher sur la neige parce que seulement trois d’entre nous étaient équipés avec des crampons.

Bucegi Iarna 2006

On m’a donné un baton télescopique en me disant que “Qui casse paie!” J’aurais préféré qu’on ne me le donne pas :).

Bucegi Iarna 2006

– On marche en appuyant la partie externe de la chaussure, compris?

Mes bottes n’étaient pas bonnes pour cela mais je ne m’en rendais pas compte parce que tout ce qui se passait, tout ce que je sentais – le froid, l’humididité froide de la sueur, les bottes glissantes – avait l’air normal pour moi et je ne me plaignais pas. J’adorais tout ce que je faisais: je m’arrêtais, je regardais autour de moi et mon coeur bondissait de joie jusqu’au larmes … J’étais si heureuse!

Je n’étais plus parmis les derniers … 🙂

Bucegi Iarna 2006

Ensuite on doit montrer dans la Grande Cheminée mais à la base de la cheminée Mr Nae a fait une nouvelle proposition:
– Derrière chaque débutant sera quelqu’un avec plus d’expérience!
J’étais l’avant-dernière et derrière moi il y avait Cristi qui me poussait le sac a dos afin de m’aider et de prévenir de faire une bêtise.

Chaque fois que je me sentais poussée de derrière je pensais que: “Oui, je suis en sécurité et rien de mal ne peut m’arriver!”

Les plus expérimentés, agiles et audicieux étaient dans la tête de la chaîne humaine en faisant des traces dans la neige et nous, le reste de groupe, montions les escaliers ansi fait en prenant soin de ne pas les endommager.

Bucegi Iarna 2006

Le film réalisé par Cristi avec le Grand Cheminée de Malaiesti

Nous prenons une petite pause dans une grotte qui se trouve au milieu de la cheminée à l’abri d’avalanches. J’étais enchantée et je ne pouvais pas cesser de regarder autour de moi.

Bucegi Iarna 2006

Je ne pouvais pas y croire! Non, je pense que je ne parviendrais jamais à décrire ce que je ressentais … mais je peux vous avouer que c’est la même belle sensation que je cherche chaque weekend, c’est-à-dire pour laquelle je reviens chaque weekend à la montagne.

Bucegi Iarna 2006

On plaisantais et riait mais … je n’étais pas là avec eux, je flottais dans mes rêves et dans mes pensées! On aurait pu croire que j’avais mal parce que je ne bavardais point … 😉

Bucegi Iarna 2006

🙂

Bucegi Iarna 2006

Une très belle vue vers Malaiesti ..

Bucegi Iarna 2006

À la sortie de cheminée il y avait une corniche qui nous empêchait de passer … J’attendais patiemment mon tour …

Bucegi Iarna 2006

Au-dessus le vent soufflait… Cristi était le dernier qui est passé la corniche.

Bucegi Iarna 2006

Une autre très belle vue vers Malaiesti qui me coupe la respiration. J’étais si heureuse, si heureuse …

Bucegi Iarna 2006

Ohlala, quelle beauté! La vue vers Gaura!

Bucegi Iarna 2006

Sur le plateau vers le summit Omu. Il y avait du soleil et il ne faisait point froid!

Bucegi Iarna 2006

Le Piatra Craiului …

Bucegi Iarna 2006

Beaucoup de neige, beaucoup de blanc, super! Le groupe n’existait plus pour moi! Je marchais dans leur pas sans y penser. J’étais à la recherche de mon equilibre intérieur parce que j’avais fait une très grande découverte: je sourirais toute seule, c’était incroyable tout ce que je voyais. Je n’avais envie ou besoin de parler avec quiconque. 🙂

Bucegi Iarna 2006

🙂

Bucegi Iarna 2006

C’est la réalité?!

Bucegi Iarna 2006

C’est la réalité?!

Bucegi Iarna 2006

Les aiguilles du Morar!

Bucegi Iarna 2006

Quand j’étais près du sommet Omu, je me suis rendue compte que la memoire interne de l’appareil photo s’était finie et je me suis attristée. 🙁
– Qu’est que je vais faire?!
J’ai essayé pour me rassurer de penser que j’aurais les photos des autres … je voulais prendre tout chez moi!

Le chalet d’Omu!

Bucegi Iarna 2006

Encore film réalisé par Cristi:

Dans le chalet d’Omu, on a décidé la séparation du groupe en deux parties: la premier partie allait descendre sur la Vallée des Cerfs et l’autre partie allait continuer de marcher sur le plateau vers Babele et descendre avec le téléphérique. Je n’avais jamais été dans aucune des options, mais je voulais aller avec Mr Nae sur la Vallée des Cerfs mais il m’a refusé … 🙁

La photo du groupe!

Bucegi Iarna 2006

Costila

Bucegi Iarna 2006

Plus loin de … Costila

Bucegi Iarna 2006

Oh, comme il était beau!

Bucegi Iarna 2006

Nous étions moins …

Bucegi Iarna 2006

À la Babele, nous sommes descendus avec le dernier téléphérique à Busteni … avec mal au coeur: c’est fini! 🙁

Bucegi Iarna 2006

Quand nous étions à la gare en attendant le train Corina m’a dit que malgé ce qu’elle avait pensé de moi au débout à première vue, elle aimait comment je m’étais débrouillée sur la montagne. Ensuite elle m’a félicitée! Merci beaucoup!

C’est une de mes plus belles expériences de randonnée dans ma vie dont je me souviens toujours avec plaisir.

Dès que je suis arrivée à la maison, j’ai téléchargé les photos sur mon ordinateur! En regardant les photos, je voulais revoir et revivre tout ce que j’avais vécu là-haut. Mais les photos étaient comme des mensonges pour moi: Quelles photos moches!
– Où sont les paysages dont je me souviens encore très clairement?

Ensuite j’ai fermé mon dossier de photos et je n’ai plus regardé les photos longtemps. Quand j’allais à la montagne je prenais des photos et … je les oubliais lá-bas. Je savais que pour revivre et revoir la montagne je devais aller lá-bas encore une fois et encore une fois. On ne peut pas garder la montagne à la maison avec des photos! 🙂

Les routes d’hiver sont restées mon grand amour! Pendant l’été, j’attends avec impatience l’hiver!

Merci beaucoup à Mr Nae! Et merci à Dieu parce qu’il m’aime et prend soin de moi!

    • Ivan
    • Jul 24th. 2012 3:44pm

    Salut!ton histoire est vraiment belle!!Je pense la meme chose, à propos des photos, chaque fois qui je regarde les miennes! C’est extraordinaire le parcour qui t’as suivis: dès ton début en 2006 (avec cette randonnée) tu es passée à parcourir des itinéraires beaucoup difficiles comme l’arete di Peutérey, etc….COMPLIMENTS! Peut etre qui on se rencontrera un jour, sur les sommets des belles montagnes autour du Vallée d’Aoste!
    Ciao
    Ivan

  1. No trackbacks yet.